LECTURES

L'intensité n'est pas dans l'accélération du mouvement. Elle est dans le ralentissement de l'interprétation, dans l'élargissement des perceptions, des espaces où le temps est plus élastique et vivant. En cela lire, c'est ouvrir des brèches, faire mine de maîtriser le temps en inventant des dimensions parallèles.​

(...)

Un livre est un lieu pour soi, le socle d'une évasion. Lire, c 'est s'élever dans les airs. Comme dans cette scène extraordinairement romantique du Patient anglais, où le lieutenant Singh soulève Hana avec une corde vers les hauteurs d'une église italienne, torche en main, et lui fait découvrir les fresques cachées dans l'obscurité. Cette forme d'extase préserve de toutes les maladies. Vivre plus, c'est reconnaître la complexité du vivant, sonder les strates infinies de l'intériorité, sortir de soi en divaguant, flâner, lire, se laisser entraîner dans des dimensions que notre corps seul ne parviendrait pas à tutoyer. La véritable « augmentation » de l'homme n'est pas technologique. Elle est dans l'exploration intérieure, la culture du lien, la curiosité, l'observation, l'écoute, l'attention à l'autre, la lecture.

David Collin

En lire plus...